Le vert, le jaune, c'est pas possible. 1993. Trop de pulls Ben*tton col rond vert BOUTEILLE, avec le sac Paquet*ge assorti, les Burlin*ton qui vont bien avec, la jupe aussi, avec un petite touche de vert BOUTEILLE toujours. J'oubliais le petite détail dans le bracelet Agat*a qui n'avait le droit d'aller à mon poignet qu'à condition d'avoir ce petit plus en vert BOUTEILLE. Idem pour les boucles d'oreilles, qui brillent, et pour le collier en passementerie. Alors le vert, le jaune, plus jamais, trop de vert, trop de jaune, c'est juste plus possible.

Photo 016Jupe modèle Pélagie de Citronille en velours Mon Plus beau Rêve (Versailles) Joli modèle bien coupé, j'ai juste troqué les fronces contre des plis, parce que j'aime bien. Taillée en 38 sans prendre en compte les1% d'élasthane du velours, too bad, j'ai dû enlever 5 cm car le tissu s'est élargi en piquant... Top tiré du Otona machin truc (livre 5 chez les JCA, modèle 4) en soie et coton léger de chez Sacrés Coupons, couleur improbable tirant sur le vert bouteille.

Mouais...

Je pense que dans 10 ans je rigolerai bien en retrouvant ces photos...

En attendant j'adore ce vert et ce jaune...

Un petit carré Céline, Titoubrun, pour aller avec ?

 

 

Photo 021

Et comme j'aime bien, parfois, faire le contraire de ce que je pense a priori, j'adore cet ensemble, vraiment, ne serait-ce que pour ce bouton retrouvé dans les stocks de Mamie cet été !